Thibaut Roost

Les aires marines protégées comme outil de protection de la biodiversité

L’océan et les services rendus par ses écosystèmes constituent un patrimoine naturel exceptionnel. Il absorbe la chaleur excédentaire de la planète, une partie de nos émissions de gaz à effet de serre, soutient de nombreuses économies, produit plus de la moitié de l’oxygène de l’atmosphère et régule le climat global. En revanche, ces capacités sont affectées par les pressions humaines sur l’océan. C’est pour cette raison que les aires marines protégées ont été créées, afin de limiter la surpêche, les exploitations destructrices de ressources, la pollution excessive et la disparition d’habitats. Véritables sanctuaires, ces zones préservent l’étonnante vie marine, garantissent la subsistance de la pêche, stimulent l’économie locale et permettent aux touristes de découvrir des trésors de biodiversité préservée.

Pollution lumineuse : la menace grandissant dans l’ombre

La pollution lumineuse est une menace en pleine croissance engendrée par l’utilisation abusive des nouvelles technologies d’éclairages artificiels à bas coût. Cette perturbation est encore peu connue mais ses conséquences sur les cycles jour/nuit et la perception des cycles lunaires peuvent être très inquiétantes pour le bon fonctionnement de tous les écosystèmes et des services qu’ils nous rendent. Malheureusement, pour l’instant il n’existe aucune politique de gestion pour la protection de l’environnement face à la pollution lumineuse, bien que certaines solutions soient déjà suggérées et appliquées à petite échelle.