Rivière Corse

La Corse est une îles de Méditerranée aux cours d’eau très particuliers liés au relief et aux climat particulier.

La Corse. Une île. La mer (Méditerranée). Mais pas que ! Il y a aussi ses cours d’eau…

… et l’île de beauté en a un paquet. 77 en tout, situés sur l’ensemble du territoire, pour une longueur totale d’environ 3 000 km ! En tête le Golo en Corse du Nord qui va se jeter sur la côte est au sud de l’étang de Biguglia après plus de 85 km de course. Et le Tavignano qui trace sa route sur la même distance à travers l’île d’ouest en est pour se jeter à Aléria au centre de la côte est.

Mais commençons l’histoire des cours d’eau corses depuis le début. Ils prennent naissance dans les montagnes qui constituent le cœur de l’île. Le cycle de l’eau n’y est pas pour rien. Leur origine se trouve dans les précipitations. C’est à dire la fonte des neiges en altitude et les fortes précipitations saisonnières.

En 2019, les précipitations pluvieuses sur la totalité de la Corse s’élevaient à 219 millimètres ce qui est bien inférieur à la moyenne nationale qui est de 312 millimètres. Le régime de pluies de l’île est cependant irrégulier avec de longues périodes de sécheresse ponctuées de précipitations orageuses importantes.

Changement climatique et biodiversité

Le changement climatique a une influence visible sur le système hydrologique de la Corse. Les précipitations annuelles ont diminué de 20 à 30 % au cours des 40 dernières années sur l’ensemble de l’île. De plus, l’étiage dure plus longtemps : cinq mois depuis 1984 au lieu de trois précédemment.

Ces mini-fleuves côtiers aux eaux turbulentes et transparentes ne sont pas que des sites idéaux pour se soustraire à la chaleur estivale. Ils accueillent aussi une riche diversité d’espèces de poissons. Avec des espèces locales comme la blennie fluviatile (Salaria fluviatilis) ou la truite corse macrostigma (Salmo macrostigma). Il y a également les espèces diadromes (qui vivent une partie de leur vie dans l’eau douce et une autre dans l’eau salée) comme l’anguille (Anguilla anguilla) et le mulet.

Soutenir le blog

Alors qu’il est urgent de préserver les océans, l’émerveillement et la compréhension de leur fonctionnement, de la richesse de la biodiversité marine et des enjeux de conservation, la vulgarisation scientifique constitue le premier pas vers la protection de l’environnement. Dans cette optique, et cela depuis ses débuts, Sea(e)scape a pour objectif de fournir gratuitement et sans publicité des articles et des images de qualité tout en restant indépendant et objectif.

Afin de poursuivre ces efforts de tous les instants et proposer toujours plus de contenu inédit, Sea(e)scape a besoin de votre soutien financier. Il n’ y a pas de petit don, chaque euro a son importance !

Merci de vous intéresser au monde marin. Merci de suivre le blog. Merci de le soutenir.

1 thought on “Rivière Corse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *