Arnaud Abadie

Arnaud est docteur en écologie marine et spécialiste des herbiers marins de Méditerranée. Scaphandrier professionnel et plongeur loisir régulier, il est également photographe subaquatique, ses thématiques favorites étant la biodiversité, l'apnée et l'impact des activités humaines sur les habitats marins. Arnaud est actuellement océanographe dans la société de cartographie sous-marine Seaviews à La Ciotat.

L’ancrage et la posidonie ne font pas bon ménage

L’ancrage dans les herbiers méditerranéens formés par la posidonie, une plante marine endémique, est une cause importante de régression de cette espèce clé qui nous rend pourtant de nombreux service. Bien évidemment l’importance de l’impact est directement liée à la taille des navires qui y mouillent. Cette dégradation, désormais bien connue des gestionnaires des espaces marins en France, fait l’objet de suivis et surtout de mesures de protection pour prévenir tout impact. Malheureusement, certaines destructions sont irrémédiables à l’échelle de temps humaine et le problème de l’ancrage dans les herbiers de posidonies ne connaît pas de frontières en Méditerranée.

La cartographie sous-marine : connaître le fond à fond

Pendant très longtemps la surface des océans a été un mur infranchissable, préservant les secrets des fonds marins du regard de l’être humain. Depuis les premières mesures de profondeur avec une simple corde à nœuds, les techniques de cartographie récentes permettent désormais de connaître la nature des fonds marins avec précision. Après avoir dévoilé les richesses géologiques du relief sous-marin, les sondeurs acoustiques sont désormais capables de cartographier les habitats marins. Les dernières avancées permettent même d’obtenir une vision photographique du fond grâce à la photogrammétrie, ou encore de cartographier les fonds littoraux depuis l’espace. Venez découvrir le dessous des cartes marines et l’importance de ces dernières dans les domaines de l’exploration, de l’exploitation et de la protection des fonds marins.

La course aux abysses. Quand ? Comment ? Pourquoi ?

Moins connue que la course à la Lune, la course aux abysses présente pourtant de nombreuses similitudes avec l’exploration spatiale moderne. Cet article se concentre sur l’histoire moderne de l’exploration sous-marine des abysses qui a démarré au début du XXème siècle et se poursuit encore aujourd’hui avec la récente performance des chinois dans le Pacifique. Bienvenue dans le bathyscaphe de Sea(e)scape qui descend dans le temps et dans les profondeurs des océans pour vous faire découvrir cette aventure humaine hors norme, qui n’a rien à envier à l’exploration spatiale. Vous allez vous rendre compte que, comme une grande partie de l’exploration humaine, celle-ci est principalement motivée par des raisons politiques et économiques.

Dix questions à Mathieu Foulquié

Entre mer et eau douce, entre sciences et photographie, Mathieu Foulquié parcourt, étudie, photographie avec passion les milieux aquatiques et les espèces qui y vivent. Son parcours atypique lui permet de participer à des actions de conservation des espaces naturels à travers le monde, et cela depuis plus de 20 vingt ans. Mathieu partage avec nous, le temps de quelques questions, son cheminement professionnel, son expérience et ses souvenirs les plus mémorables de ses aventures subaquatiques, ainsi que son regards sur la protection des espaces naturels et la sensibilisation du public aux thématiques environnementales.

Histoire naturelle aquatique de Star Wars

L’univers des films Star Wars (La Guerre des Étoiles) regorge de références aux espèces aquatiques de notre bonne vieille planète bleue. Dans cette galaxie lointaine (très lointaine), de nombreuses planètes sont recouvertes partiellement ou totalement par les océans, donnant lieu à une foisonnante vie aquatique sous la forme de faune et de flore, mais également à un florilège d’espèces dites « intelligentes » parfaitement adaptées à la vie sous l’eau. Je vous propose donc une plongée à la découverte des organismes aquatiques qui inspirent depuis plus de 40 ans les équipes créatives de l’univers de Star Wars.

Dix questions à Sylvie Gobert

Sylvie Gobert est professeure et directrice du laboratoire d’Océanologie biologique à l’Université de Liège en Belgique, ainsi que directrice de recherche à la STARESO en Corse. A travers dix questions, Sylvie partage avec nous son parcours, son expérience à sa vision de l’évolution des sciences marines au cours des 30 dernières années.

Érosion et protection de la biodiversité marine

Le nombre d’espèces marines en voie de disparition ne cesse d’augmenter tandis que le club très fermé de celle en voie de récupération compte peu de membres. Certaines de ces espèces bénéficient de l’attention du public et des gouvernements et font l’objet de mesures de protection spécifiques. D’autres restent dans l’ombre et disparaissent sans bruit. Vous allez voir que l’humanité est moteur de disparition d’espèces marines depuis de nombreuses années mais également que certaines mesures de protection sont également très anciennes. Vous vous apercevrez aussi que les motivations de protection d’une espèces sont très variées et que le bilan de nos efforts de protection est plus que mitigé.