Arnaud Abadie

Arnaud Abadie est un écologue marin et un photographe subaquatique. Biologiste marin en Méditerranée pendant dix ans, il est désormais chargé d'études milieu marin à l'Agence de l'Eau Artois-Picardie. Arnaud est le fondateur de Sea(e)scape et l'un de ses contributeurs régulier.

L’océanologie selon One Piece (2/2)

Le manga culte One Piece d’Eiichiro narre les aventures de Luffy le pirate depuis maintenant plus de 25 ans. Cette série qui mêle humour loufoque et épisodes tragiques est un fabuleux prétexte pour laisser libre cours à l’imagination de son auteur pour décrire la vie marine d’un océan imaginaire. Si de nombreuses créatures sont pure invention, la plupart de la biodiversité de ce manga est fortement inspirée des espèces réelles qui peuplent les océans de notre planète. Embarquez donc avec moi à bord du Vogue Merry et du Thousand Sunny pour explorer la « Route de tous les périls » et découvrir le monde marin fabuleux de One Piece avec l’œil scientifique d’un océanologue !

L’oursin violet

L’oursin violet (Paracentrotus lividus). Derrière un aspect banal et piquant se cache une espèce qui peut avoir un rôle écologique clé. Capable de consommer de grande quantité de végétation marine benthique, cet échinoderme et aussi la proie de l’appétit des êtres humains. Sa préservation passe nécessairement par l’interdiction de sa pêche durant sa saison de reproduction.

Des lacs dans les profondeurs de l’océan

Dans les profondeurs des océans existent des lacs constitués d’eau marine sursalées très dense qui contiennent de grandes concentrations d’acide sulfurique. Ce mélange qui peut sembler toxique abrite cependant des formes de vie parfaitement adaptées à cet environnement extrême. Venez avec moi dans les fonds marins les plus sombres pour découvrir tout un écosystème digne des plus grands films de science-fiction !

La baie d’Authie : entre érosion côtière et rencontre avec le Vivant

Les estuaires sont des sites naturels d’exception où la biodiversité marine rencontre celle des terres. Ces habitats si particuliers sont très sensibles aux activités humaines qui peuvent venir perturber le fonctionnement des écosystèmes. Le changement climatique vient également mettre à mal ces milieux naturellement mouvants en favorisant la submersion marine et l’érosion du trait de côte. Je vous propose de découvrir les enjeux émergents des interaction du Vivant le temps d’une balade hivernale en baie d’Authie dans le nord de la France.